Oriis Of Celesty Index du Forum
 
 
 
Oriis Of Celesty Index du ForumFAQRechercherS’enregistrerConnexion

Chapitre 2 : L'histoire des Opalins

 
Poster un nouveau sujet   Ce sujet est verrouillé; vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.    Oriis Of Celesty Index du Forum -> Les portes de la Cité -> Grimoire
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Medinar
Admin


Inscrit le: 01 Sep 2008
Messages: 164
Localisation: Belgique
Masculin Scorpion (23oct-21nov) 龍 Dragon

MessagePosté le: Mar 10 Mar - 13:58 (2009)    Sujet du message: Chapitre 2 : L'histoire des Opalins Répondre en citant

Chapitre 2 : L'histoire des Opalins

Les opalins furent les anges ralliés à la princesse avant son assassina.

Ceci est l'histoire d'un opalin du nom de Yue :


* * *    


Comme vous l'avez vu je me nomme Yue, j'ai été un ange...

-Que les anges se réunissent, le conseil à tranché !
Voici la phrase qui accueillit ma mort.
-Le séraphin Yue Tsuki est coupable de trahison envers notre peuple et envers notre roi. Le jugement est irrévocable. Elle sera exécutée sur le pilier des lamentations !
L'archange qui venait de lire son édit, referma son parchemin et observa un instant la foule d'anges qui s'était pressée autour de son estrade de marbre.

Je suis accusée de trahison. Car j'ai trahis mon roi, j'ai trahis mes frères et j'ai trahis mes ailes.

Tout commença il y a quelques années. La princesse venait d'être élevée au rang de capitaine de la légion d'Arma, ou autrement appelée, les opalins. Nous étions cent, cent séraphins et autres têtes de mûles aussi efficace qu'une armée de bébés avec des clochettes pour arme.
Le roi "offrit" notre légion à la princesse, non pas pour qu'elle ait un véritable rôle au paradis, mais pour la ridiculiser. Nous étions les rebelles du peuple des anges, des rebelles incapables de faire quoi que ce soit. Pourtant, elle nous apprit que nous nous trompions.

Assis en tailleur, j'observais deux opalins croisant le fer juste pour se défouler. Il était neuf heure du matin, les sept soleils qui gouvernaient le ciel du paradis étaient haut au dessus de nos têtes. J'étouffais un bâillement et me moquais du combattant qui se laissa avoir par une feinte grotesque de son adversaire et chuta immédiatement sur le sol.
Je riais à gorge déployée provoquant la colère du séraphin.
-Qu'est-ce que t'as Yue, tu veux tâter de mon épée ?! Dit-il rageur.
-pff ! Comme si j'avais le temps de te mettre une raclée !
-Qu'est-ce que tu as dit ?! Il frappa du pied de rage et me lança une épée restée sur l'aire de combat. Viens te battre, gamine !
Je ramassais l'épée et avançais lentement, juste pour l'agacer, pénétrant la zone de lutte.
-Tu vas morfler tu sais ?!
-C'est ce qu'on va voir !
Évidemment le combat ne dura pas bien longtemps, je le mis en déroute en l'agaçant et en lui faisant perdre tout ses moyens, c'était assez drôle d'une certaine manière !
Et au moment où je voulus me moquer de lui encore un peu, une voix nous rappela à l'ordre.
Nous ! Une voix espérait nous sortir de nos occupations pour nous comporter comme des séraphins responsables, quel ennui !
Je ne pris même pas la peine de me retourner et continuais le combat, je levais au dessus de ma tête la lourde épée et voulue briser celle de mon adversaire. Mes bras redescendirent et le fracas résonna dans toute l'arène, mais ce n'était pas la bonne épée que j'avais frappé.
Sous mes yeux, une épée aussi blanche que flamboyante, aussi dangereuse que belle, venait de bloquer mon offensive, et les yeux de la princesse rayonnaient d'un désir de combat.
Elle me repoussa avec facilité et ordonna d'un signe de tête à mon précédent adversaire de quitter l'aire de combat sur le champ.
-Vous n'avez pas peur de vous casser un ongle, princesse ?
-Tu es la seule qui mérite de connaitre la peur ici, Yue Tsuki !
Elle s'élança bien trop rapidement pour que je la vois. Elle réapparue derrière moi, sa main posée sur mon épaule, l'autre tenant sa lame sous ma gorge.
-Je me demande si je dois te tuer ou te ridiculiser, qu'en penses-tu ?
Je sentis le fil de l'épée frôler ma gorge, j'en tremblais de tout mon corps. Elle avait raison, j'avais peur, une peur indicible de mourir.
Elle rit doucement près de mon oreille et baissa son épée ; s'en retournant vers les autres qui n'avaient pas raté une seule miette du duel.
-Je vais faire court, Opalins, c'est moi qui donne les ordres, si vous ne faites pas ce que je vous dis je n'hésiterais pas à vous faire comprendre ce que signifie mon sang de démon, suis-je clair ?!
Sa voix fière résonna sur la pierre, faisant s'envoler quelques oiseaux perchés sur les hautes colonnes de pierre.
Un petit malin s'avança parmi le groupe et sourit de son air narquois.
-Et si nous refusons vos ordres ?
-Et bien je vous tuerais tous sans exception, à moins que l'envie de piquer la couronne de plus puissante légion aux archanges ne vous tente plus qu'une fin plus morbide...
Il ouvrit des yeux ronds, imité par tout le monde, y comprit moi-même.
-Comment pourrions nous devenir une légion aussi puissante, ne voyez-vous pas qu'ici il n'y a que des séraphins, des ailés qui ont été refusés dans toutes les autres légions ?!
-Ce que je vois c'est une bande de séraphins incapables de croire en leurs capacités, vous êtes peu nombreux et c'est une chance, vous pratiquez plusieurs arts de combats et c'est aussi une chance. Pour moi, ici, il n'y a que des lâches, des poltrons qui n'ont qu'une seule envie, dormir un peu plus chaque matin.
Les mots résonnèrent dans ma tête, ils y résonnent toujours mais leur impact est bien différent aujourd'hui.

Ce jour là décida de la nouvelle vie que les opalins avaient choisis. Les premiers jours nous eûmes du mal à lui faire confiance, les premiers mois passèrent, l'entrainement qu'elle nous faisait subir était atroce, levés quatre heure, couchés vingt-deux heure et je passe les détails de l'entrainement.
Tout ça, elle le fit dans la moquerie générale des autres légions, des autres archanges ; supportant le sourire malin de son frère et roi.
La fin de la première année arriva, notre première mission aussi.
Ce matin là elle arriva dans l'arène, un grand sourire aux lèvres et un parchemin dans la main.
-Bonjour à tous, j'espère que vous êtes motivés car votre première sortie est pour aujourd'hui !
Elle déroula la parchemin et lu.
-Par ordre du roi, la légion d'Arma devra dans les trois prochains jours récupérer le livre de Sula. Il devront le ramener aux archanges de la tour spirituelle...blablabla...finit-elle par dire. Alors vous êtes prêts ?!
La tête que nous tirions aurait pu faire rire les statues qui ornent le palais tellement c'était hilarant.
Je m'autorisais à parler.
-Comment pourrions-nous récupérer le Livre de l'archange Sula ? Il est gardé dans l'une des forteresses du seigneur Baal ?!
-C'est bien pour ça que j'ai accepté cette mission, une forteresse c'est plus difficile qu'un combat à découvert contre une faction de démons. Je me répète, êtes-vous prêt à prouver ce dont vous êtes capable ?!
Un vent de fierté et de détermination souffla ce jour là sur la légion d'Arma. Car nous voulions remercier celle qui nous avait offert la possibilité de connaitre nos capacités.

Un grand portail fut ouvert face à l'arbre des Sépirothes, par groupe de dix nous le traversâmes, c'était notre première mission, nous allions prouver que nous avions changés !
Cette forteresse était située à l'extrémité des terres du seigneur Baal dans la dimension Birshaam, c'était un désert constitué de roches et de rivières de feu. nous volions en raz-motte, optant pour une infiltration discrète.
À notre tête, le princesse ouvrait la voie, nous dirigeant entre les rochers.
L'entrée de la forteresse n'était gardée que par cinq gardes démoniaques, une seule des dix sections, la première celle que l'on nomme la flèche 1 s'en occupa. Lorsqu'elle revint, Notre capitaine donna ses ordres.
-Première flèche vous vous occupez avec la seconde de garder l'extérieur sécurisé pour notre sortie. Troisième flèche vous couvrirez les arrières, quatrième flèche, ne vous écartez pas de la troisième, vous vous occuperez des blessés s'il y en a, les autres en formation par trois, je veux un quadrillage de la zone d'infiltration. Ne vous laissez pas surprendre, soyez sur vos garde. Relayez-vous pour le livre, personne ne dois le garder plus d'une minute.
Elle leva la tête vers moi, plongeant ses yeux dans les miens et continua.
-On fait un deal. Faites en sorte qu'aucun d'entre vous ne meurt et je jure de vous laissez dormir un peu plus la semaine prochaine !
En temps normal nous aurions ri, mais là, nous hochions la tête et restions concentrés sur notre mission. Pour notre capitaine, notre princesse et notre reine à nous les opalins.
Nous pénétrâmes dans la forteresse, les démons se succédaient sous nos lames. Les formations par trois nous permettaient de couvrir tout les angles d'approche des créatures démoniaques, enfin je comprenais pourquoi elle nous avait entrainé à fonctionner en équipe, c'est ainsi que les séraphins sont les plus forts.
Il nous fallut un quart d'heure pour atteindre la salle où reposait le livre de Sula.
C'était un ouvrage racontant la guerre qui renvoya l'impératrice Calypso auprès de ses ancêtres avec en accompagnement la quasi-totalité de son peuple.
Nous emparer de lui fut rude mais nous avons réussi.
Je fus la dernière, j'étais celle en bout de salle, on me passa le livre et j'entendis le dernier ordre de mon capitaine.
-Dégages !
Je partis à tire-d'aile, mes alliés me suivant et m'entourant. La situation avait changée, au moment où le livre avait été retiré du socle, des lieutenant étaient apparus. L'infiltration devenait d'un coup plus difficile.
La légion entière pénétra le bâtiment et m'encercla, volant autour de moi et luttant contre les démons qui tentaient de récupérer l'ouvrage le plus précieux que possédait leur maître.
Ce livre que je serrais contre mon cœur comme un enfant que je devais protéger de la mort elle-même.
L'air libre, je pouvais le sentir, l'entrée grande ouverte, un portail ouvert juste devant, nous passâmes au travers forçant les démons à rester dans leur dimension.
Aucun ne nous suivis dans le passage, c'était bien trop risqué, le livre était enfin à nous.

Cette mission fut un véritable succès, nous étions tous blessés, affaiblis mais saufs. C'était notre première victoire.
Ce soir là, la princesse nous invita dans la salle de réception du palais. Elle nous offrit un buffet de roi et les boissons coulaient à flot. C'est tous couverts de bandages que nous levâmes nos verres et pactisâmes entre nous.
-Notre seul maître sera la princesse ! Gloire à notre reine !
Et nous vidâmes nos verres, car c'était la coutume. Elle serait la seule et unique à qui nous confierons nos vies, la seule et unique qui aura notre confiance.
Héla cette utopie ne dura pas.

Elle mourut assassinée par son frère, par ce roi que nous devions servir ; et la légion d'Arma se rebella contre les forces du roi. Nous fûmes repoussés par les légions d'archanges et nombre de ceux qui eurent la possibilité de fuir le paradis le firent. Car c'était le seul ordre permanent que nous avions. "Si ce que vous voulez protéger n'existe plus, alors ce que vous devez protéger c'est vos vies !" c'était sa phrase et celle pour laquelle nous nous étions battu !
Mais le jour de sa mort, tout fut terminé. Notre bonheur vola en éclats.
Nous fûmes trois à être capturés, six furent tués par les archanges, et le reste se volatilisa dans l'univers.
C'est bien, ils ont su sauver leur vie.

J'avançais, chaînes aux pieds et aux poignets, la tête haute, les yeux vidés de toute émotion. Les sept piliers des lamentation se dressaient devant moi, deux de mes compagnons étaient déjà enchaînés au sommet de chacun d'eux.
Debout, supportant leur poids et celui des chaînes en équilibre précaire sur les poutres de marbres.
Un archange vint à ma rencontre, le regard sévère, le visage impassible.
-Avez-vous une dernière volonté ?
-Je désir que ma reine se réincarne, pour qu'un jour notre despote de roi rende les armes !
Mon souhait ne plut guère à mon bourreau, il ma gifla sèchement et ajouta.
-Puisque ton souhait est de mourir, séraphin, rejoins tes traitres de camarades, et meurt sous les soleils de notre paradis.
-Si cela est le paradis alors l'enfer doit être un havre de paix...
Des cordes s'agrippèrent à mon cou, à mes épaules, à ma taille et me soulevèrent jusqu'au sommet du pillier.
Mes chaînes pendant dans le vide...Mon cœur s'arrêta avant de ressentir la souffrance de cette torture.
Ce fut notre mort à nous trois, traitres à notre rang, traitres à notre patrie, traites à nos ailes.
Nous chutèrent tous trois en même temps, nos corps d'anges se brisants sur le sol.

Le noir précéda une vive lumière, je crus au monde des morts, mais ce n'était pas cela. C'était la lumière vive et agressive d'un soleil jaune et flamboyant qui me réveilla. J'étais au beau milieu d'une rizière, quelques paysans, chinois à leur chapeau, vinrent à ma rencontre, se prosternant et priant dieu pour le supplier de les pardonner.
Je ne comprenais pas, pourquoi avaient-ils si peur ?
Et puis tout devint clair.
Mes ailes étaient devenue d'un noir d'encre, mes cheveux aussi et mes yeux avait pris une couleur bien plus sombre, d'un rouge ils étaient devenu vermeille.
Alors c'est cela que je suis aujourd'hui.
J'ai été un opalin au service d'une grande reine, et demain je serais un ange déchu au service du souvenir de ma reine.

Vivez heureux mes frères, vous qui êtes mort, vous qui avez fuis, vous qui avez offert votre âme pour le salut de l'Univers...
C'était mon histoire, celle d'un ange qui rêvait d'une Lune sous un soleil de plomb.  
   




Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Mar 10 Mar - 13:58 (2009)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Ce sujet est verrouillé; vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.    Oriis Of Celesty Index du Forum -> Les portes de la Cité -> Grimoire Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | créer un forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Template lost-kingdom_Tolede created by larme d'ange
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com